Logo Infirmiers.com

Préparez votre retraite Une solution proposée par

logo partenaire

Préparez votre retraiteUne solution proposée par

logo partenaire

Préparer sa retraite Complémentaire Retraite des Hospitaliers
Infos retraite
Infos retraite

La retraite progressive pour les infirmières et aides-soignantes contractuelles : comment ça marche ?

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
Le fonctionnement de la retraite progressive pour les infirmières et aides-soignantes contractuelles

Faire la transition en douceur entre vie active et départ à la retraite, c’est possible pour certaines infirmières et aides-soignantes grâce au dispositif de retraite progressive. Qui peut en bénéficier à l’hôpital et sous quelles conditions d’âge et de temps de travail ? Explications.

Partir à la retraite progressivement, qu’est-ce que cela veut dire ?

Et si vous pouviez prendre votre retraite à temps partiel, avant l’âge minimum d’ouverture des droits ? C’est exactement le principe de la retraite progressive. Vous commencez à toucher une partie de votre pension de retraite de base et vous profitez de moments de temps libre, tout en maintenant une partie de votre activité professionnelle à l’hôpital. Une bonne option pour partir à la retraite en douceur ! Mais aussi et surtout pour commencer à lever le pied au travail avant même d’avoir atteint l’âge de la retraite, si votre métier d’infirmière ou d’aide-soignante se révèle plus éprouvant à la fin de votre carrière.

Comment bénéficier de la retraite progressive quand on est infirmière ou aide-soignante ?

Plusieurs conditions doivent être remplies pour pouvoir demander une retraite progressive. La première chose à savoir est que les agents titulaires ne peuvent pas (pas encore ?) bénéficier de la retraite progressive. À l’hôpital, seul le personnel qui dépend du régime de la Sécurité sociale, comme dans le secteur privé, peut y prétendre : cela comprend donc les infirmières et aides-soignantes contractuelles.

Vous devez aussi remplir des critères d’âge et de durée de carrière :

  • Il faut être âgé d’au moins 60 ans pour accéder à la retraite progressive ;
  • Et avoir validé au minimum 150 trimestres d’assurance tous régimes confondus.

Enfin, la nouvelle part de l’activité professionnelle doit être comprise entre 40 et 80 % du temps de travail conventionnel. Si vous demandez à exercer en tant qu’infirmière ou aide-soignante contractuelle à 50 % dans le cadre de la retraite progressive, vous toucherez 50 % de la pension de retraite à laquelle vous avez droit.

Retrouvez d’autres infos ici : https://crh.cgos.info/informations/contractuels-hospitaliers-beneficier-retraite-progressive

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook

Ce dossier est proposé par la Complémentaire Retraite des Hospitaliers,
1er Complément de Retraite de la Fonction publique Hospitalière.

Découvrez
plus d’articles sur nos sites dédiés

+